Ce roman tourne autour des OGM, un sujet facile pour faire frissonner le lecteur. Surtout quand c'est l'ADN humain qui est ainsi trafiqué par des firmes aiguillées par le seul profit. D'ailleurs L'année du rat est lui-même un OGM, mêlant thriller et anticipation pour encore plus d'efficacité.

Dans ce futur pas si lointain, Paris est donc devenue une affreuse mégapole après le Troisième Conflit, un prétexte à des descriptions parfois glauques, parfois teintées d'humour, voire de poésie. Nous y suivons les aventures d'un malheureux mais fort sympathique lieutenant Chim', un traqueur de la BRT, Brigade de Recherche et Traque.

Autant vous prévenir, il s'agit d'un véritable James Bond ! Toujours par monts et par vaux, sans jamais se sustenter ou se reposer, le voilà en province, en Norvège, etc. Il sort indemne d'une mission périlleuse en Bretagne et dès le lendemain (heureusement que le MétaTRain roule à 600 km/h !), il crapahute dans les égouts de la Mégapole ! Non, franchement, il ne s'ennuie pas ... et nous non plus.

Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour un roman palpitant, bien rythmé, avec un dénouement habile et, merci pour James Bond !, une fin sur une plage de sable fin.

annee-du-rat

L'année du rat - Régis Descott
(2011 - JC Lattès - 379p)