Olle Lönnaeus ne se fait guère d'illusions sur ses concitoyens qui, même dans cette petite ville de Scanie, ont bien des fautes et des pêchés à expier car xénophobie, homophobie et autres formes de rejet de l'autre gouvernent les comportements, aujourd'hui tout comme hier.

Ces thèmes sont des plus communs pour un polar suédois mais, heureusement, ils ne rendent pas l'ambiance totalement glauque. Sans doute parce que le personnage principal est le fils bâtard d'une immigrée polonaise, ce qui apporte une distance salvatrice avec ces Suédois pure souche aux racines quelque peu pourries par endroit.

J'en fus surprise mais je reconnais qu'il m'a tout à fait charmée, ce polar suédois vraiment différent.

ce-quil-faut-expier

Ce qu'il faut expier - Olle Lönnaeus
(2011 - Liana Levi - 393p)